Que l’on informe tous les régents qu’ils dressent leurs bilans            

 

Quand montera le raz-de-marée de la plèbe Il n’y aura que l’échafaud devant eux

 

 

photo_1295254013663_1_2diaporama480x320

 

 

 

 

EXODE chap. - 3 : Longtemps après Pharaon mourut. Pendant ce temps Moïse faisait paître au désert les troupeaux de Jéthro son beau-père. Un jour qu'il s'était approché du Mont Horeb (la Montagne de Dieu), soudain, il vit une chose étrange "un buisson en feu, qui brûlait sans se consumer ! C'est alors qu'il entendit soudain une voix venant du milieu du buisson, c'était Dieu qui l'appelait - " Moïse, Moïse ! " 

 

Coran  28 - 30 : Moïse étant au service de son beau-père, amena son troupeau vers la montagne (du Sinaï) quand soudain il aperçut un buisson en feu qui ne se consumait point ! :Quand Moïse fut à l'endroit du feu, une voix sortit du buisson qui l'appelait, Moïse , je suis le Maître de l'Univers. 

 

 

Feu de nouveau au Mont Sinaï

 

 

 

Poème de Faiz Ahmed Faiz écrit lors de la guerre Arab-Israel de 1973

 

(Traduit de l’ourdou par Hidayat Hussain)

 

 

Feu de nouveau à la vallée de Sinaï

 

Brille de toutes ses couleurs la flamme de la vérité

 

Peut mener droit à la mort

 

L’invitation de l’Eternel à visionner la vérité

 

C’est l’heure pour ceux qui ont de la vue

 

Avez-vous le courage de regarder ?

 

O l’orgueil de la folie !

 

As-tu le courage ?

 

De prendre la voie de l’au-delà ?

 

Feu de nouveau à la vallée de Sinaï

 

Brille de toutes ses couleurs la flamme de la vérité

 

Purifiez vos cœurs !

 

Peut être que sur cette tablette

 

Descende un nouveau pacte entre vous et moi

 

Le rituel d’oppression est le propre des privilégiés de cette terre

 

Et au gardien de la foi de leur apporter son soutien

 

Pour en finir avec l’obéissance et l’acquiescence des siècles

 

Il faut bien que descende un commandement de refus

 

Ecoutez ! Peut être que cette lumière

 

Est le premier mot d’un nouveau testament

 

Qui se révèle aux damnés de la terre

 

Ecoutez cette voix !

 

Qui dit que

 

Nous qui sommes sans recours

 

Sommes désormais ceux qui savent

 

Sommes ceux qui créent

 

Sommes ceux qui voient

 

Que l’on informe tous les régents

 

Qu’ils dressent leurs bilans

 

Quand montera le raz-de-marée de la plèbe

 

Il n’y aura que l’échafaud devant eux

 

Personne pour les sauver

 

C’est ici bas que seront prononcées les récompenses et les sanctions

 

C’est ici bas que se déroulera le jugement dernier